Marie-Aude Guignard et Alexandra Papastefanou - Renens-Est
 

Marie-Aude est comédienne, metteuse en scène et artiste, formée en médiation culturelle.

Alexandra est enseignante et psychologue de premières formations, elle s'est par la suite formée en médiation culturelle, puis en dramaturgie.


Le projet des Argonautes nous donne l’occasion de :

• Faciliter l’accès à l’offre culturelle par le biais de propositions de sorties

• Favoriser/tisser des liens entre l’école et les acteurs culturels de la région.

• Réfléchir des activités artistiques avec les enseignants en lien avec leur programme, proposer des ateliers thématiques et d’expression théâtrale

• Travailler autour des œuvres dans l’espace public.

• Inviter d’autres artistes dans les projets.

• Imaginer un projet artistique d’Établissement

• Travailler en réseau «Argonautes», imaginer des activités transversales entre plusieurs Établissements.

Derrière les actions, quelques réflexions : 
La médiation culturelle permet aussi d’explorer de nouvelles pratiques, culturelles mais aussi pédagogiques. Pour l’enseignant-e c’est aussi une façon de s’engager dans une démarche commune avec ses élèves. Cette sensibilisation incluant tout le groupe (dont l’enseignant-e) permet, entre autres, de renverser le statut
« savant- ignorant » et de dé-hiérarchiser les savoirs (il s’agit là de idée du « maître ignorant » de Jacques Rancière permettant d’avancer ensemble plutôt que de creuser sans cesse le fossé entre celui qui sait et celui qui ignore).

La pratique culturelle permet encore l’ expression de l’individualité des élèves. On sort ainsi des normes, de ce qui « est juste » ou « doit se faire » pour permettre à chacun-e d’accéder et de livrer une part de soi. Par la pratique culturelle, on va tenter de s’intéresser au processus (de création, de pensée,…) et non au résultat (l’idée d’un objet fini). Par ailleurs, lors de sorties (spectacles, expositions…), il est bon de laisser la part belle à l’interprétation libre, à nouveau sans induire l’idée d’une réponse correcte ou non. Il s’agit donc d’expérimenter, trouver de nouvelles façons de voir et d’explorer, de proposer un déplacement, d’entrer dans d’autres manières de percevoir, d’élargir son horizon, de proposer aussi des visions différentes et différenciées du monde et de la société par le biais de la rencontre avec des œuvres, avec des artistes, avec des penseurs…

Enfin, créer des projets culturels favorise la transversalité et favorise le lien (entre connaissances, compétences, …). Ils décloisonnent aisément les disciplines.

Exemples de projets à Renens-Est :
-    L’école devient un lieu de culture :  création d’espaces d’expositions dans chaque bâtiment de l’établissement (actuellement: recherches de fonds)
-    Des sorties culturelles (musée ou théâtre) suivies d’ateliers (danse, théâtre, arts visuels, philo)
-    Un catalogue de visites culturelles, avec des dossiers pédagogiques
-    Un projet « Le musée itinérant » en arts visuels et français mené par un artiste, deux enseignantes et la médiatrice culturelle
-    Des ateliers d’écriture
-    Un projet interdisciplinaire (arts visuels, écriture, philo, français et histoire) mené par une enseignante et sa classe, ainsi que la médiatrice culturelle, en partenariat avec les bibliothécaires scolaires
-    Un projet art culinaire et arts plastiques mené par une artiste, deux enseignant-e-s et les deux médiatrices culturelles